Victor Dahdaleh visite Cambridge pour voir les progrès dans la recherche sur le mésothéliome. Environ 25 millions de livres sterling de financement supplémentaire provenant du don initial de la Fondation Victor Dahdaleh

À l’arrière, de gauche à droite: Robert Rintoul, Royal Papworth Hospital/Université de Cambridge; Stefan Marciniak, Université de Cambridge; Joseph Chambers, Université de Cambridge; Arsalan Azad, Université de Cambridge.

À l’avant, de gauche à droite: Joanna Obacz, Université de Cambridge; Susana de Abreu, Université de Cambridge; Victor Dahdaleh, Fondation Victor Dahdaleh; Penny Woods, British Lung Foundation; Marie Shamseddin, Université de Cambridge.

En 2016, la Fondation Victor Dahdaleh a fait un don de 5 millions de livres sterling à la British Lung Foundation (BLF), afin de financer des recherches vitales sur le mésothéliome. Ce don est le plus important de l’histoire de la BLF. De plus, il correspond au financement de 5 millions de livres sterling que le gouvernement britannique accorde à la cause.

Ce cadeau historique a soutenu des équipes de recherche de l’Université de Leicester, de l’Université de Cambridge et du Royal Papworth Hospital NHS Foundation Trust, qui travaillaient en collaboration avec le National Mesothelioma Research Center (qui est financé par le gouvernement). Ce centre de recherche est situé à l’Imperial College de Londres et vise à développer de nouveaux traitements contre la maladie.


Grâce au don de la fondation, la BLF et la communauté de recherche sur le mésothéliome ont mobilisé près de 25 millions de livres sterling de financement supplémentaire dans la recherche sur le mésothéliome. Ce financement supplémentaire provient de plusieurs sources, notamment :
des prix du Conseil de recherche en génie et sciences physiques (EPSRC);
d’une organisation caritative britannique contre le cancer;
d’une firme de réassurance;
d’importants dons en espèces.

Le mésothéliome est un type de cancer qui affecte la poitrine ou l’abdomen et qui est particulièrement associé à l’exposition aux fibres d’amiante. Le Royaume-Uni compte plus de 5 400 victimes et le nombre n’a fait qu’augmenter au cours des quatre dernières décennies.

Récemment, le philanthrope canadien Victor Dahdaleh s’est rendu à Cambridge avec le directeur général de la British Lung Foundation, la Dre Penny Woods, afin de recevoir des mises à jour sur les progrès des principaux volets du programme de recherche, comprenant:
MesobanK (une biobanque de mésothéliome);
Les bourses de formation sur le mésothéliome du BLF-Royal Papworth Hospital;
Le projet organoïde du mésothéliome.

La visite s’est déroulée sur trois sites: l’hôpital Royal Papworth, l’Université de Cambridge et le Wellcome Trust Sanger Institute.

Au Cambridge Institute for Medical Research – Marciniak laboratory, une brève présentation a été faite par le Dr Robert Rintoul sur les progrès de MesobanK. Une mise à jour sur le travail des boursiers de recherche MesobanK par le professeur Stefan Marciniak a également eu lieu. La visite a également permis à M. Dahdaleh de rencontrer les chercheurs eux-mêmes et de discuter de leur travail.

Après une visite du nouveau site de l’hôpital Royal Papworth, M. Dahdaleh a rencontré le Dr Hayley Francies et le Dr Mathew Garnett, les chercheurs qui dirigent le projet sur les organoïdes du mésothéliome au Wellcome Trust Sanger Institute.

À l’issue de la visite, Victor Dahdaleh a déclaré:

Il est extrêmement gratifiant de voir comment le don que la Fondation a fait a contribué à générer un tel soutien et un tel intérêt pour la recherche sur le mésothéliome. Des progrès importants sont réalisés sur de nombreux fronts et il était encourageant d’entendre parler du travail détaillé entrepris par une équipe de personnes très talentueuses et dévouées dans de nombreux domaines. Je voudrais remercier la British Lung Foundation et la Dre Penny Woods d’avoir rendu possible une visite aussi fascinante

Fin

Pour plus d’information sur la Fondation Victor Dahdaleh, contactez Matthew Moth chez Madano :
t: +44 (0) 207 593 4000 ou à matthew.moth@madano.co

À propos de MesboanK

MesobanK permet la recherche en collectant des échantillons de sang, de liquide pleural et de tissus de haute qualité, qui sont liés à des informations cliniques anonymisées sur les patients. Créée en 2012, un financement récurrent par le biais du BLF et de la Fondation Victor Dahdaleh a assuré la collecte, la préparation et la distribution d’échantillons de MesobanK. En plus des échantillons de sang, de liquide pleural et de tissus, l’équipe offre un accès à des lignées cellulaires primaires et à un micro réseau de tissus (TMA) provenant d’échantillons de 1 000 patients.

Cependant, un échantillon n’est pas aussi utile que les données qui l’accompagnent. Les données fournies avec les échantillons MesobanK aident les chercheurs à comprendre les caractéristiques de base du donneur, les traitements qu’il a reçus et son statut de survie. Un échantillon aide les chercheurs à tirer des conclusions plus précises sur ce qu’ils voient dans leurs recherches et sur la façon dont cela se rapporte aux personnes atteintes de mésothéliome.

L’équipe MesobanK a travaillé très dur pour enrichir les données qui accompagnent chaque échantillon. Ils se sont assurés que lorsqu’une personne donne, les données clés prises soient aussi complètes que possible; ils sont liés aux dossiers nationaux sur le traitement et la survie des patients cancéreux; et lié à la tomodensitométrie (TDM). Pour qu’une banque de tissus dispose de toutes ces données en un seul endroit, elle se distingue comme une installation de haute qualité.

À propos du projet organoïde mésothéliome

Le Dr Robert Rintoul travaille avec des collègues de l’Université de Cambridge et du Wellcome Trust Sanger Institute pour développer des organoïdes du mésothéliome comme modèle de la maladie. Les modèles sont très importants dans un environnement de recherche imitant la maladie et ses processus en laboratoire. L’utilisation de cellules de patients atteints de mésothéliome signifie que les modèles seront très représentatifs de la maladie; elle aide les chercheurs à étudier le mésothéliome de façon plus précise et permet également de tester de nouveaux traitements.

À propos des bourses de formation sur le mésothéliome MesobanK et BLF-Royal Papworth Hospital

Les bourses de formation postdoctorale sur le mésothéliome aident les chercheurs de laboratoire qui ont déjà obtenu leur doctorat, mais qui tentent de franchir une nouvelle étape dans leur carrière. Ces bourses augmentent et maintiennent l’intérêt des chercheurs de laboratoire dans le domaine de la recherche sur le mésothéliome. Le généreux don de la Fondation Victor Dahdaleh permet à cette formation de se dérouler.

Le premier boursier postdoctoral travaille sur un projet de collaboration entre des équipes de l’Université de Leeds et de l’Université de Cambridge, afin d’évaluer le traitement au laser du mésothéliome. Les résultats prometteurs de cette bourse ont contribué à l’obtention d’une importante subvention du Conseil de recherche en ingénierie et sciences physiques (EPSRC).

Le deuxième boursier postdoctoral a été nommé pour travailler sur le projet organoïde du mésothéliome et développer ce modèle de laboratoire vital pour les chercheurs à partir d’échantillons de patients. Pour la première année, ils travailleront dans le laboratoire du professeur Stefan Marciniak afin d’optimiser les conditions de développement des organoïdes du mésothéliome. Ils travailleront ensuite avec le Dr Mathew Garnett et le Dr Hayley Francies au Wellcome Trust Sanger Institute. Les modèles organoïdes seront mis à la disposition des chercheurs à l’international.

Un troisième boursier postdoctoral a été nommé pour évaluer la membrane plasmique des lignées cellulaires primaires de mésothéliome afin d’identifier de nouvelles molécules à cibler ou voies de signalisation. Ils visent à identifier les molécules contre lesquelles les thérapies existantes peuvent être ciblées ou dont l’expression est cruciale pour permettre aux cellules du mésothéliome de se développer.

04/02/2020

DERNIÈRES NOUVELLES

Le Canada et le Royaume-Uni: plus proches l’un de l’autre et tournés vers l’avenir


C’est une année spéciale pour mon pays. Il y a plus de 150 ans, le pays qui nous a apporté l’ampoule électrique, l’insuline, le walkie-talkie-, Donald Sutherland et le beurre d’arachide, est né. En juillet 1867, l’Acte de l’Amérique du Nord britannique a fusionné quatre anciennes colonies britanniques en un seul nouveau pays: le Canada. […]

10/02/2020

La Fondation Victor Dahdaleh est ravie de soutenir la grande ouverture de l’Institut gouvernemental Brian Mulroney , à l’Université St.Francis Xavier


Victor et Mona Dahdaleh étaient ravis de représenter la Fondation Victor Dahdaleh lors de la récente grande ouverture de l’Institut gouvernemental Brian Mulroney et du pavillon Mulroney, de l’Université St. Francis Xavier. La Fondation Victor Dahdaleh offre un soutien significatif au nouvel Institut et à sa vocation. Cliquez ici pour plus de détails sur la grande […]

04/02/2020

Victor Dahdaleh visite Cambridge pour voir les progrès dans la recherche sur le mésothéliome. Environ 25 millions de livres sterling de financement supplémentaire provenant du don initial de la Fondation Victor Dahdaleh


À l’arrière, de gauche à droite: Robert Rintoul, Royal Papworth Hospital/Université de Cambridge; Stefan Marciniak, Université de Cambridge; Joseph Chambers, Université de Cambridge; Arsalan Azad, Université de Cambridge. À l’avant, de gauche à droite: Joanna Obacz, Université de Cambridge; Susana de Abreu, Université de Cambridge; Victor Dahdaleh, Fondation Victor Dahdaleh; Penny Woods, British Lung Foundation; […]

04/02/2020